PUBLICITE

728x90 France

Le Sénat ivoirien à l’école des bonnes pratiques parlementaires

Publié le 9 sept. 2022 à 19:51 Modifié le 24 sept. 2022 à 14:17

  • Le Sénat ivoirien à l’école des bonnes pratiques parlementaires

Les sénateurs travaillent, depuis mercredi 29 juin 2022, à Yamoussoukro, à la rédaction d’un guide des bonnes pratiques parlementaires puisées des expériences propres de la chambre haute ivoirienne et celles des sénats du monde notamment ceux de la France et de l’Allemagne.

Les sénateurs travaillent, depuis mercredi 29 juin 2022, à Yamoussoukro, à la rédaction d’un guide des bonnes pratiques parlementaires puisées des expériences propres de la chambre haute ivoirienne et celles des sénats du monde notamment ceux de la France et de l’Allemagne.

Le document va représenter pour les  sénateurs et le personnel parlementaire une somme de capacités et de connaissances techniques nécessaires en matière de législation, y compris en ce qui concerne la rédaction et l’amendement des projets de loi.

Il aidera ainsi le Sénat  de Côte d’Ivoire, de création récente, à remplir sa fonction législative de façon effective et opérationnelle.

« Nous nous félicitons dores et déjà de la tenue de ces travaux qui seront très bénéfiques pour le Sénat ivoirien », a déclaré le président de la commission des affaires générales, institutionnelles et des collectivités territoriales, Abdoulaye Tano qui représentait le président du Sénat Jeannot Ahoussou-kouadio.

Responsable de la division de la coopération interparlementaire du Sénat Français, Xavier Dupriez et la conseillère à la commission juridique du Bundestat, Theresa blum, ont ensemble affirmé leur volonté de donner le meilleur aux sénateurs de la Côte d’Ivoire dans l’élaboration de ce document de travail afin qu’il « réponde vraiment à vos aspirations ».

L’élaboration du guide s’inscrit dans le cadre du projet INTER PARES financé par l’Union Européenne à travers l’Instrument Européen pour la démocratie et les droits de l’Homme et géré par la commission européenne en coordination avec le service d’actions extérieures et le parlement européen.

Le programme est mis en œuvre par l’institut international pour la démocratie et l’assistance électorale avec l’expertise des Etats membres du parlement de l’UE pour le renforcement parlementaire dans les pays en voie de développement démocratique.