PUBLICITE

728x90 France

Le Gouvernement et les opérateurs de téléphonie mobile s'accordent pour l’amélioration de la qualité des services

Publié le 22 sept. 2022 à 15:09 Modifié le 2 oct. 2022 à 08:35

  • Le Gouvernement et les opérateurs de téléphonie mobile s'accordent pour l’amélioration de la qualité des services

Le ministre de la Communication et de l'Économie numérique, Amadou Coulibaly, a présidé, ce 21 septembre à Abidjan-Plateau, une séance de travail avec les acteurs de la téléphonie mobile en Côte d'Ivoire. Les travaux ont porté sur l’amélioration de la qualité des services offerts par leurs compagnies.

Étaient présents, Souleymane Diakité Coty, président du Conseil de régulation de l'ARTCI, les directeurs généraux Namahoua Touré (ARTCI), Yacouba Coulibaly (Agence ivoirienne de Gestion des Fréquences radioélectriques - AIGF), Mamadou Bamba (Orange Côte d’Ivoire), Djibril Ouattara (MTN Côte d’Ivoire) et Lhoussaine Oussalah (Moov Côte d’Ivoire).

À cette réunion, qui fait suite aux nombreuses plaintes des usagers relatives à la mauvaise qualité des services des réseaux mobiles, le ministre en charge de l'Économie numérique a réaffirmé la volonté du gouvernement d'offrir une meilleure qualité de services aux populations. C’est pourquoi, Amadou Coulibaly a invité les populations à rester confiantes : « J’invite nos concitoyens à nous faire confiance. Nous aurons très bientôt une amélioration de la qualité du réseau de téléphonie mobile », a-t-il rassuré.

La rencontre a permis d'identifier les causes de la mauvaise qualité de service. « Il s’agit, entre autres, des causes endogènes qui sont de la responsabilité des opérateurs, et celles exogènes, qui s'imposent d'une certaine façon aux opérateurs », a précisé le ministre, soulignant que ces dernières sont dues aux énormes chantiers de voirie, d’opérations immobilières et à la question énergétique que connaît le pays.

La directrice générale de l’ARTCI a indiqué avoir reçu des instructions fermes du ministre en charge de l’Économie numérique, « pour que des dispositions soient prises, avec l’implication des différents opérateurs, en vue d’une amélioration de la qualité de service, d’ici la fin de l’année ».

À la faveur de ces échanges, comme solutions à la problématique, le groupe de travail mis en place en mai 2020, à l'issue d'un séminaire organisé à Yamoussoukro, a été réactivé.

A la date du 31 mars 2022, la Côte d’Ivoire compte plus de 46 millions d’abonnés à la téléphonie mobile.